Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Olivier Orain : curriculum vitae 2

Le CV en bonne et due forme est ici

 

Activités de recherche

Principaux centres d’intérêt en recherche

1 Épistémologie et histoire des sciences humaines (et de la géographie au premier chef)
2 Historiographie de Mai 1968 (et de ses « effets » supposés dans le champ scientifique)
3 Géographie théorique (analyse spatiale et théorie des systèmes)
4 Histoire culturelle de la Russie (XIXe – XXe siècles) et questions historiographiques afférentes

Collaborations
* Membre de l’équipe de recherche E.H.GO (Épistémologie et histoire de la géographie, directeur : Jean-Marc BESSE), composante du laboratoire Géographie-cités (U.M.R. 8504), depuis 1992.
* Co-directeur avec Wolf Feuerhahn de la Revue d’histoire des sciences humaines (RHSH) depuis décembre 2013.
* Co-directeur avec Catherine Rhein de l’Espace géographique depuis septembre 2016 (correspondant de décembre 2006 à mars 2008, au comité de rédaction de 2008 à 2010, directeur adjoint entre 2010 et 2016).
* Membre du comité de lecture de l’encyclopédie électronique en ligne Hypergéo depuis septembre 2010.

* Membre du comité éditorial des publications de la Sorbonne depuis mai 2014.

* Membre du comité éditorial pour la refonte du dictionnaire Les Mots de la géographie (dirigé par Céline Rozenblat) depuis juillet 2012.

* Élu au conseil d’administration de la Société Française pour l’Histoire des Sciences de l’Homme (S.F.H.S.H.) entre décembre 2007 et mai 2014, secrétaire en 2011-2014.



Animation de la recherche  :
* Responsable du Groupe de recherches sur les épistémologies de la géographie contemporaine (GREGc), composante de l’équipe E.H.GO, depuis décembre 2007.

* Responsable avec Muriel Rosemberg et Pascal Clerc du séminaire Les écritures du géographique

Organisation de colloque et journée d'étude :
Avec Christian Grataloup : Journée d'étude de l'Association des géographes français, Les transformations de la géographie française au cours des années 1970 (1968-1981). Paris, 17 mai 2015.

Avec Bertrand Müller : « Mai 1968, creuset pour les sciences de l'homme ? ». Colloque annuel de la Société française pour l'histoire des sciences de l'homme. Paris, 10-12 septembre 2008.

 

Invitations à titre individuel dans des séminaires de recherche :

Jeudi 11 février 2016, 15h00-17h00, EHESS, Séminaire "Faire science" (Camila Orozco-Espinel et Yann Renisio), Paris, bat. "Le France" : « Faire science en géographie (1930-1980). Perspectives transatlantiques ».

Mercredi 20 mai 2015, 10h00-17h00, Atelier EHESS / Archives nationales, « Comment faire l’histoire des sciences sociales ? », Pierrefitte sur Seine : « Est-il possible d’écrire l’histoire d’un auteur contemporain ? » (à propos de la publication d’un recueil d’articles de Jean-Claude Chamboredon, présenté par Paul Pasquali, intervention sur la « tranche » 16h00-17h00).

Vendredi 30 janvier 2015, 14h00-16h00, Paris, Séminaire « Histoire des sciences humaines et sociales » (Centre Alexandre Koyré) : « Les 'années 68' des sciences humaines et sociales » (Présentation du numéro 26 de la Revue d’histoire des sciences humaines en présence de plusieurs contributeurs au volume).

Vendredi 12 décembre 2014, 14h00-16h00, Paris, Séminaire du Gaddal (IHEAL) : « Les conceptions de la science en géographie »

Vendredi 4 avril 2014, 14h00-16h00, Séminaire du Gaddal (IHEAL). « Faire de la géographie, entre logique disciplinaire, exigences scientifiques, spécialisation et construction d’objet ».

Vendredi 31 janvier 2014, 14h00-17h00, Groupe Dupont (Avignon). Avec Marie-Claire Robic : « Controverses en géographie. Perspectives d'histoire épistémologique ».

Vendredi 18 novembre 2011, 9h00-17h00, Séminaire ART-Dev « Sens et portée de la problématique des effets de lieu en géographie et en sciences sociales » (organisé par Catherine Sélimanovski). Discutant invité

Mercredi 18 novembre 2009, 15h00 – 18H00, Séminaire Paris 8/Ladyss (Saint-Denis). Intervention intitulée « Écologie humaine. Éléments sur l’émergence plurielle d’un syntagme ».

Vendredi 11 mai 2007, 11H00 – 12H00, Séminaire EUGÉA (Lyon), « Les nouvelles cartes du monde ». Intervention intitulée « 30 ans de lectures critiques de la production cartographique : ce qu'une posture constructiviste peut apporter en géographie »

Vendredi 13 janvier 2006, 14H00 – 16H00, Centre Koyré et Société française pour l’histoire des sciences de l’homme (Paris). « Les épistémologies du géographe (1900-1990), entre conformités institutionnelles et pratiques réelles »

Samedi 10 décembre 2005, 9H00 – 13H00, Groupe Dupont (Avignon). « Perspectives sur l’évolution de la géographie en France depuis les années 1960 ».

Communications à des colloques et autres manifestations scientifiques :

Paris (2017) : Colloque « Norbert Elias, sociologue de la connaissance et des sciences », Centre Koyré & Laboratoire Printemps (19-20 janvier). Présentation d'une communication intitulée « Norbert Elias, lecteur de la controverse Lakatos-Kuhn», le 20 janvier 2017, Centre Koyré, 10h.

Saint-Dié (2016) : Festival international de géographie (30 sept. - 2 oct.). Conférence intitulée « Renée Rochefort (1924-2010), femme et géographe des questions sociales», le 30 septembre 2016, 16h, Grand salon de l'hôtel de ville.

Moscou (2015) : Colloque régional de l’Union géographique international (17-21 août 2015). Communication intitulée “Political geography, geopolitics, geography of power in XXth Century French Geography, a question of labels?” (en anglais) dans la session conjointe « histoire de la géographie et géographie politique », le mercredi 19 août 2015.

Paris (2014) : Colloque Dans l'atelier des intitulés. À propos de la singularité du Collège de France. 27-28 novembre 2014. Communication avec Marie-Claire Robic intitulée « La géographie au Collège de France (milieu XIXe-milieu XXe siècle), ou les aléas d’une inscription disciplinaire»..

Paris (2014) : Journée d'étude de l'Association des géographes français,  Les transformations de la géographie française au cours des années 1970 (1968-1981). 17 mai 2015. Communication intitulée « Les années 68 de la géographie française».

Albi (2014) : Séminaire épistémologique Approche relationnelle et Political ecology. Enjeux pour une géographie de l'environnement et du pouvoir, 13-14 mai 2014. Conférencier invité. Communication intitulée « Claude Raffestin, une revisite dans le prisme de l'écologie humaine».

Paris (2014) : Colloque de la Société d'histoire et d'épistémologie des sciences du langage Modèles et modélisations en sciences du langage, de l'homme et de la société Perspectives historiques et épistémologiques, 24-25 janvier 2014. Conférencier invité. Communication intitulée « Le rôle du raisonnement graphique dans les modèles géographiques. Contribution à une épistémologie historique de la modélisation des spatialités humaines ».

Neuchâtel (2012) : Journée d’étude Les tentations fictionnelles du savoir, N. Vuillemin, dir., Neuchâtel, 21 mai 2012. Conférencier invité. Communication intitulée « L’écrit des géographes : entre contraintes de réalisme et exigences savantes ».
Porquerolles (2009) : Biennale d’histoire des théories linguistiques, Qu’est-ce que l’historicité des idées linguistiques ?, S. Archaimbault et C. Puech, dir., Porquerolles, 31 août - 5 septembre 2009. Conférence intitulée « Les pratiques de l’histoire de la géographie en France depuis 1969 » (1er septembre 2009)
Paris (2008) : Colloque Mai 68, creuset pour les sciences de l’homme ?, B. Müller et O. Orain (dir.), Paris, Centre Malher, 10-12 septembre 2008. Allocution introductive au colloque intitulée : « De la légende dorée à la série noire : la construction des mythes universitaires sur l’« influence de Mai-68 » »
Toulouse (2003) : Journée Rencontres entre mathématiques appliquées et sciences de l’homme, B. Jouve et S. Mercier, dir., 8 avril 2003.
Présentation d’une communication orale intitulée : « L’émergence de préoccupations "quantitativistes" dans la géographie française (1960-1980) : circonstances, formes et résistances »
Rennes (1999) : Colloque Rennes (1899-1999). La fondation des laboratoires de géographie et la figure d’Emmanuel de Martonne, G. Baudelle, J.-P. Marchand et M.-C. Robic (dir.), Rennes, Institut de géographie, 4-6 novembre 1999.
Présentation d’une communication orale intitulée : « Emmanuel de Martonne, constructeur de l’orthodoxie implicite de l’écriture post-vidalienne ? » Texte publié.
Cerisy (1999) : Colloque Logique de l’espace, esprit des lieux, J. Lévy et M. Lussault (dir.), Cerisy, 21-26 septembre 1999.
Intervention orale intitulée : « Pour une histoire des pratiques scripturaires de la géographie » dans l’atelier « Le fil de l’histoire (continuités et discontinuités de la géographie) ». Texte publié.
Poitiers (1999) : Colloque interdisciplinaire Représentation(s), G. Ferréol (dir.), Poitiers, Maison des sciences de l’homme et de la société, 5-7 mai 1999.
Présentation d’une communication orale intitulée : « Le plain-pied du monde. Évolution du statut du référent dans la géographie humaine française au XXe siècle ».
Sion (1997) : Colloque international Géographie(s) et langage(s) : interface, représentation, interdisciplinarité, G. Nicolas, J.-P. Ferrier et M.-C. Robic, dir., Institut universitaire Kurt Bösch, Sion, Suisse, 11-12 septembre 1997.
Présentation d’une communication orale intitulée : « Les motivations du discours géographique. Contribution à une étude textuelle des écrits des géographes postvidaliens ». Texte publié.


Encadrement de thèses (en cours)
* Jean Reynès, Pauvreté et précarité dans les espaces ruraux de moyenne montagne, Paris 1, thèse de doctorat sous la direction de Florence Deprest et Olivier Orain.

* Matthieu Pichon, Les géographes et l'action publique urbaine, Paris 1, thèse de doctorat sous la direction de Gilles Palsky, sujet déposé en octobre 2014.

* Dylan Simon, Les inscriptions savantes de Maximilien Sorre (1880-1962) entre conformation et singularisation dans le champ de la géographie, Paris 1, thèse de doctorat sous la direction de Jean-Marc Besse et Olivier Orain, sujet déposé en octobre 2012.

 

Comités de thèse (en cours)

* Pierre Labant, L'agroforesterie, un trait d'union entre les agriculteurs et autres utilisateurs du paysages, dans le cadre de la mise en place de la Trame Verte en Midi-Pyrénées ?, université de Toulouse 2 Jean-Jaurès, thèse de doctorat sous la direction de Sylvie Guillerme et de Bernard Elyakime.


Encadrement de thèses (soutenues)
* Sylvain Cuyala, Les petits mondes de la géographie théorique et quantitative (années 1970-2000). Analyse structurale des réseaux et étude des productions d’un mouvement hétérogène et transnational. Paris, université de Paris 1, thèse de doctorat sous la direction de Denise Pumain et Marie-Claire Robic, soutenue le 8 octobre 2014.

* Pierre Pistre, Gentrification, paupérisation et vieillissement dans les espaces ruraux français (1962-2006). Paris, université de Paris 7, thèse de doctorat sous la direction de Catherine Rhein, soutenue le 7 décembre 2012.

Intervention dans des séminaires de l’équipe E.H.GO et de l'UMR 8504 (Paris)
Septembre 2015 : Géographie politique, géopolitique, géographie du pouvoir au XXe siècle, uen réflexion sur des opérations d'étiquetage

Janvier 2015 : Trajectoire des équipes (PARIS, EHGO, Géophile, CRIA) et de Géographie-cités

Décembre 2014: Claude Raffestin, l'écologie humaine pour programme

Octobre 2010 : Ce que Mai 68 a fait à la géographie française

Mai 2010 (avec Fabrice Ripoll) : Un programme de recherche pour étudier les épistémologies de la géographie contemporaine

Novembre 2006 : Les géographes et les démarches cliniques

Février 2004 (avec Marie-Pierre Sol) : Pour une sémantique historique de "géographie sociale"

Décembre 2002 : La géographie française dans le prisme kuhnien

Mai 2002 : Roger Brunet et la « nouvelle géographie » : convergences et singularité

Avril 2001 : Compte-rendu de l’ouvrage de Jean-Michel Chapoulie, La tradition sociologique de Chicago. 1892-1961, Paris, Le Seuil, 2001.

Juin 2000 : Le rôle de valeurs pré-constructivistes dans la remise en question de la géographie classique française (années 1970 - années 1990).

Mai 1998 : Géographie et réalisme.

Mars 1997 : « La quadrature d’un concept : organisation de l’espace ».


Bilan et nuances

C’est dans le champ de l’histoire et de l’épistémologie de la géographie (et des sciences sociales) que se situe l’essentiel de mon activité de recherche, mais aussi mon actuelle reconnaissance professionnelle. J'ai pourtant mené d'autres travaux, moins visibles car n'ayant pas fait l'objet de publications. En particulier des travaux de terrain que j’ai menés durant mes années toulousaines : sur la représentation de la qualité dans le vignoble de Cahors, sur les conflits socio-spatiaux engendrés par la périurbanisation dans le Sud-Ouest (agglomérations de Cahors, Montauban et Toulouse), sur les formes de diversification de l’activité en milieu agricole dans le Lot (filières de « qualité », agrotourisme, parcs régionaux). Ces travaux étaient intimement liés à ma position de formateur aux métiers de la recherche en géographie rurale (licence). En 2005-2006, j’ai développé un « chantier » avec des étudiants de niveaux divers autour des mouvements de rejet contestant l’implantation d’un second aéroport « toulousain » dans le secteur de Verdun-sur-Garonne-Monbéqui (Tarn et Garonne).

 

Domaines d’enseignement principaux (anciens ou récents) :

- Histoire et épistémologie de la géographie (depuis 1997)

- Philosophie des sciences (depuis 1997)

- Géographie rurale (1992-2006)

- Géographie de la Russie et des pays proches (1996-2006)

- Préparation aux concours (tutorat depuis 1996, CM depuis 1997 - jusqu'en 2006)

- Initiation à l’analyse spatiale (1997-2006)

- Géographie urbaine (2001-2006)

 
Encadrement de DEA et de maîtrises

* Ophélie Leverbe, Les géographes et la catégorie de « patrimoine » : histoire et sociologie d’une appropriation, Paris, université de Paris 1, mémoire de master (M1) sous la direction d'Olivier Orain, juillet 2017.

* Roxane Foroughmand, La célébration de Nowruz à Los Angeles : l'affirmation de la communauté iranienne dans l'espace public du comté californien, Paris, université de Paris 1, mémoire de master (M1) sous la direction d'Olivier Orain et Nader Vahabi, juin 2017.

* Jean Reynès, Pauvreté et précarité dans les espaces ruraux de faible densité, Paris, université de Paris 1, projet de thèse (M2) sous la direction d'Olivier Orain, juin 2017.

* Hyejoo Noh, Les spatialités d'une déviance du genre : le tabagisme féminin en Corée du Sud et ses stratégies d'évitement de la vindicte publique, Paris, université de Paris 1, mémoire de master (M1) sous la direction d’Olivier Orain, septembre 2016.

* Jean Reynès, Faire avec l'isolement en espace de faible densité : les hommes seuls dans le Nord-Aveyron, Paris, université de Paris 1, mémoire de master (M1) sous la direction d’Olivier Orain et Pierre Pistre, juin 2016.

* Oriane Vilain, La mise en récit des régions frontalières tchéco-allemands de Bohème dans les romans tchèques de la période communiste, Paris, université de Paris 7, mémoire de fin d'études (M2), sous la direction d'Olivier Orain et Claude Grasland, septembre 2015.

* Mickaël Sousa, Construction sociale d'un quartier gay à Lisbonne : entre pratiques et représentations d'un espace, Paris, université de Paris 1, mémoire de master (M1) sous la direction d’Olivier Orain, juin 2015.

* James Vindex, Diffusion d’une perspective qualitative et rapports sociaux de production dans l’aire de production du thé de Darjeeling, Paris, université de Paris 1, mémoire de master (M1) sous la direction d’Olivier Orain, juin 2014.

* Mikhaël Naciri, La réception de l’œuvre de David Harvey en France (1969-2013), Paris, université de Paris 1, mémoire de master (M1) sous la direction d’Olivier Orain, juin 2013. 

* Matthieu Pichon, Un tournant « représentationnaliste » dans la géographie urbaine (1970-1990) ?, Paris, université de Paris 1, mémoire de master (M1) sous la direction d’Olivier Orain, juin 2013.
 
* Sylvain Cuyala, Le référent allogène dans la géographie française contemporaine. L'étranger et les autres disciplines dans les Annales de géographie durant la période 1945-1984, Paris, université de Paris 1, septembre 2007, mémoire de master (M1) sous la direction de Marie-Claire Robic et Olivier Orain.
 
* Pierre Pistre, La contestation face à une grande infrastructure de transport, l’exemple du second aéroport toulousain dans les cantons de Grenade et Verdun-sur-Garonne, Toulouse, université de Toulouse-le Mirail, septembre 2006, mémoire de master (M1) sous la direction d’Olivier Orain et Fabienne Cavaillé.
 
* Mélanie Foulon, L’évolution des thématiques urbaines en trente ans de parution d’une revue : le cas de L’Espace géographique (1972-2002), Toulouse, université de Toulouse-le Mirail, septembre 2003, mémoire de maîtrise sous la direction d’Olivier Orain et Michel Roux.
* Laurent Nocco, Europe centrale, Europe de l’Est, Europe médiane : étude d’un objet régional flou dans la géographie française au xxe siècle, Toulouse, université de Toulouse-le Mirail, septembre 2002, mémoire de maîtrise sous la direction d’Olivier Orain et Michel Roux.
* Mélanie Gambino, Le concept de faible densité de population : éléments théoriques pour une application en Irlande, Toulouse, université de Toulouse-le Mirail, mémoire de DEA ESSOR sous la direction d’Olivier Orain et Philippe Sahuc, septembre 2002.
* Mélanie Gambino, La faible densité en Irlande : contrainte ou simple cadre de vie ?, mémoire de maîtrise (bénéficiant d’une bourse ERASMUS) sous la direction d’Olivier Orain et du Prof. Desmond Gillmor (Trinity College Dublin), Toulouse, université de Toulouse-le Mirail, septembre 2001. Co-direction effective de Marie-Pierre Sol.
* Claude Charles, Dynamique des acteurs professionnels et processus de territorialisation. Le cas de vignobles riverains du Tarn (Gaillac et Côtes du Frontonnais), mémoire de maîtrise sous la direction d’Olivier Orain, Toulouse, université de Toulouse-le Mirail, septembre 2000.
* Anne Biau, Périurbanisation. Objet et formes géographiques, mémoire de maîtrise sous la direction d’Olivier Orain, Toulouse, université de Toulouse-le Mirail, septembre 1999.
* Véronique Baptiste, L’identité communale à l’épreuve de la périurbanisation. Une approche statistique et de géographie sociale. Le cas de l’espace péri-urbain de Rodez, mémoire de maîtrise sous la direction de Hélène Guétat-Bernard et O. Orain, Toulouse, université de Toulouse-le Mirail, septembre 1999.
* Emmanuel Meillan, L’objet “ vignoble ” dans la géographie classique française, mémoire de maîtrise sous la direction de Marie-Claire Robic et Olivier Orain, Paris, université de Paris I, juin 1997.
* Anthony-Jean Colombani, Fiction littéraire et écriture du territoire. Des exemples corses, mémoire de maîtrise sous la direction de Marie-Claire Robic et Olivier Orain, Paris, université de Paris I, juin 1997.
 
J'ai passé deux années à l’Alliance française de Bahrein (1993-1995), où j’ai appris à enseigner aux enfants et aux adolescents, non pas certes l’histoire-géographie mais le français. Elles m’ont apporté une réelle expérience du métier d’enseignant, y compris dans ses difficultés.

 

Langues pratiquées : russe et anglais, un peu d'allemand