Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #sociologie des sciences catégorie

Faire science, n° 31 de la RHSH

Le trente-et-unième volume de la Revue d'histoire des sciences humaines vient de paraître. Le dossier "Faire science" a été proposé par un ensemble de jeunes chercheurs, pour la plupart sociologues ou historiens des sciences. J'ai eu l'occasion d'assister au séminaire préparatoire que Yann Renisio et Camila Orozco-Espinel ont organisé en 2015-2016, qui portait de belles promesses. Faute d'avoir le temps de produire un texte original, j'ai dû renoncer à leur livrer un texte concernant la géographie. On trouvera l'argumentaire du volume ci-dessous (en un certain sens ma seule contribution écrite et visible au volume, j'exclus les avis rédigés sur les articles à divers stades de leur élaboration). Hors dossier, le document proposé et présenté par Nicolas Ginsburger propose de large extraits de comptes rendus de réunions tenues en janvier et mars 1943 au ministère de l'Education nationale, en présence d'Abel Bonnard. Ils indiquent comment s'est négociée la création d'un cursus spécifique de géographie (licence et agrégation masculine). Cela constitue un ensemble saisissant.

 

Présentation du dossier

L'histoire des disciplines académiques est loin d’être un fleuve tranquille. Dans leur recherche de reconnaissance et de financements, ou leur volonté de refondation, leurs praticiens sont amenés à redéfinir fréquemment ce qui légitime leur geste et la (re)production du corps. Un incessant travail de redéfinition en découle, toujours situé en un lieu et un temps donnés, qui consolide ou déplace les enjeux manifestes de la scientificité – cette justification névralgique. Pour interpréter de telles opérations, les propriétés des agents, la morphologie institutionnelle et la matérialité des pratiques sont des clés de lecture essentielles. Les enquêtes réunies dans ce dossier embrassent différents champs des sciences humaines et sociales (économie, sociologie, préhistoire, critique littéraire) sur une période allant des années 1920 aux années 1970, principalement en France et aux États-Unis. Elles soulignent le poids des enjeux politiques et stratégiques et l’importance des relations avec les autres sciences dès lors que l’on veut comprendre comment les sciences humaines et sociales affirment leur scientificité.

Sommaire

 

 

 

La science comme moteur de légitimité au xxe siècle
Yann Renisio et Camila Orozco Espinel

Faire théorie pour faire science ? Modèles scientifiques et production théorique dans les études littéraires en France (1960-1972)
Lucile Dumont

Faire science. Le « durcissement » des sciences sociales par la National Science Foundation (États-Unis, 1945-1957)
Yann Renisio
Homogénéiser la profession pour faire science ? L’économie aux États-Unis après
la Seconde Guerre
mondiale
Camila Orozco Espinel
Edgard Milhaud, un économiste au Bureau international du travail. Faire science en économie sociale, ou la quête d’autonomie d’un savant
Marine Dhermy-Mairal
L’innovation méthodologique, entre bifurcation personnelle et formation des disciplines. Les entrées en archéologie de Georges Laplace et de Jean-Claude Gardin
Sébastien Plutniak

 

 

Document

Discussions d’experts sur la licence et l’agrégation de géographie (janvier-février 1943)

Historiens et géographes au scalpel de Vichy

Nicolas Ginsburger

Varia

Des prémices d’une anthropologie des pratiques mathématiques à la constitution d’un nouveau champ disciplinaire : l’ethnomathématique

Eric Vandendriessche et Céline Petit

Débats, chantiers et livres

* Revisiter Freud. Pour une histoire de l’histoire de la psychanalyse

Réflexions à propos de l’historiographie de la psychanalyse francophone : l’exemple des rêves

Jacqueline Carroy

Qui peut faire l’histoire de la psychanalyse en France, et de quelle histoire s’agit-il ?

Annick Ohayon

 

* Stefan Czarnowski, Listy do Henri Huberta i Marcela Maussa (1905-1937) / Lettres à Henri Hubert et à Marcel Mauss (1905-1937) (Rafael Faraco Benthien)

* Alain Messaoudi, Les arabisants et la France coloniale. Savants, conseillers et médiateurs (1780-1930) (Kmar Bendana)

* Clémence Cardon-Quint, Des lettres au français. Une discipline à l’heure de la démocratisation (1945-1981) (Lucile Dumont)

Théodule Ribot, Revue philosophique de la France et de l’étranger (Stéphan Soulié)

 

Voir les commentaires